{DVD} Les aventures extraordinaires d’Adèle Blanc-Sec

ADELE_BLANC_SEC« Les aventures extraordinaires d’Adèle Blanc-Sec » de Luc Besson (2010) avec Louise Bourgoin.

La bande annonce de « Adèle Blanc-Sec »

Synopsis : En cette année 1912, Adèle Blanc-Sec, jeune journaliste intrépide, est prête à tout pour arriver à ses fins, y compris débarquer en Égypte et se retrouver aux prises avec des momies en tout genre.

Au même moment à Paris, c’est la panique ! Un œuf de ptérodactyle, vieux de 136 millions d’années, a mystérieusement éclos sur une étagère du Jardin des Plantes, et l’oiseau sème la terreur dans le ciel de la capitale.

Pas de quoi déstabiliser Adèle Blanc-Sec, dont les aventures révèlent bien d’autres surprises extraordinaires… (Allociné)

Ma critique : Alors forcément, ce n’est pas un grand film d’auteur mais un Besson plutôt bon. L’une de ces grosses productions tous publics, bien réalisée, avec une jolie photographie, qui ne manque pas de rythme et non sans humour. Louise Bourgoin est charmante dans le rôle d’Adèle Blanc-Sec, personnage décalé, inspiré de la B.D. de Jacques Tardi. On passe un moment agréable !

Mon Oeil

Publicités

{DVD} The Fall

the-fall-affiche2« The Fall » de Tarsem Singh (2006) avec Catinca Untaru, Justine Waddell.

Bande annonce de « The Fall »

Synopsis : Los Angeles, années 1920. Alexandria, cinq ans, est hospitalisée à la suite d’une chute.

Elle se lie d’amitié avec Roy, cascadeur à Hollywood, lui aussi victime d’un accident.

Le jeune homme se lance dans le récit d’une histoire épique avec le gouverneur Odieux et les 5 fantastiques déterminés à le combattre.

Très vite, la frontière entre la réalité et ce monde éblouissant de magie et de mythes commence à disparaître quand la petite Alexandra réalise qu’il existe un véritable enjeu…

Entre le naufrage (pour sa carrière) The Cell et sa version meringuée de Blanche-Neige, Tarsem Singh a livré un chef-d’oeuvre qu’il a mis des années à concrétiser, The Fall. Dès la scène d’introduction, on reste scotché devant ce superbe générique à la photographie démentielle. Et tout le reste du film est du même acabit: réalisation, décors, costumes, lumière,.., tout est d’une splendeur visuelle à couper le souffle. Sur le fond, le scénario use habilement des liens métaphoriques entre le conte et la réalité, épaulé par une interprétation irréprochable (la jeune actrice roumaine est d’une vérité désarmante et Lee Pace en cascadeur dépressif, parfait), et aboutit à un final bouleversant où il est difficile de ne pas être ému. Un très grand film.

Ma critique : je voulais écrire quelques lignes autour de ce film mais après être tombée sur cette critique, je me suis dit que je n’avais rien à ajouter, si ce n’est que je vous recommande vivement de voir ce petit bijou !

Un vrai coup de cœur !

Mon Oeil