Les morsures de l’ombre – K. Giébel

morsuresombre« Les morsures de l’ombre » de Karine Giébel – Pocket 2012

ISBN 978-2-266-18136-5

Elle est belle, attirante, disponible. Il n’a pas hésité à la suivre pour prendre un dernier verre.

À présent, il est seul, dans une cave, enfermé dans une cave. Isolé.

Sa seule compagnie ? Sa séductrice et son bourreau. Et elle a décidé de faire durer son plaisir très longtemps. De le faire souffrir lentement.

Pourquoi lui ? Dans ce bras de fer rien n’est dû au hasard. Et la frontière entre tortionnaire et victime est bien mince … (Quatrième de couverture)

Ce roman a reçu le Prix SNCF du polar français, le Prix Intramuros ainsi que le Prix du festival internationnal du Roman Noir.

Mon avis : Pour ma chronique littéraire du lundi, je reviens à nouveau avec un roman signé Karine Giébel ! Et pour cause ! Depuis la lecture de « Juste une ombre » – c’est très ombragé tout cela, vous allez me dire ! – j’ai du mal à décoller le nez de ses romans.

Son écriture est tellement addictive, dynamique et pleine de surprises, que je suis partie à lire toute sa collection, je le sens … D’ailleurs, j’y reviendrai cette semaine pour un nouvel avis, puisque dans la foulée, j’ai aussi lu un petit recueil de nouvelles. Mais revenons à nos moutons !

Pour les amateurs et amatrices du genre, je vous conseille vraiment de plonger dans son univers. Pour ma part, cette auteure a été une vraie belle découverte !

Finalement, je me demande si le roman noir au féminin n’est pas encore plus tordu que celui au masculin ?!

Mon Oeil

 

Juste une ombre – K. Giébel

JUSTE_UNE_OMBRE« Juste une ombre » de Karine Giebel – Pocket

Date de parution : 7 mai 2013

D’abord, c’est une silhouette, un soir, dans la rue… Un face-à-face avec la mort.

Ensuite, c’est une présence. Le jour : à tous les carrefours.

La nuit : à ton chevet. Impossible à saisir, à expliquer, à prouver.

Bientôt, une obsession. Qui vous ruine ta carrière, te sépare de tes amis, de ton amant. Te rend folle. Et seule.

Juste une ombre. Qui s’étend sur ta vie et s’en empare à jamais.

Tu lui appartiens, il est déjà trop tard … (Éditeur)

Mon avis : Avoir envie de découvrir de nouveaux auteurs, peut avoir ceci de fantastique : provoquer de belles rencontres ! C’est exactement ce qui s’est passé avec Karine Giebel.

Découverte totalement par hasard, j’avoue que la lecture de son roman m’a juste mis une bonne grosse gifle ! Mais quelle belle surprise !

Une histoire à dormir debout qui vous happe et ne vous lâche plus jusqu’à son point final. Des doutes à n’en plus finir qui vous tiraillent tout au long de ce récit. Un scénario diaboliquement bien orchestré dans lequel on ne s’ennuie jamais !

Voici un vrai polar rondement mené et drôlement bien ficelé !  Une lecture totalement addictive !

Mon Oeil

Train d’enfer pour ange rouge – F. Thilliez

TRAIN_DENFER_POUR_ANGE_ROUGE « Train d’enfer pour ange rouge » de Franck Thilliez (2011).

C’est toujours un peu compliqué de faire le résumé d’un polar sans avoir peur de dire ou d’écrire le mot en trop, celui qui pourrait mettre un terme à tout le suspens ou dévoiler une partie de l’énigme, tout du moins.

Je vais donc tenter de vous livrer ma petite critique avec beaucoup de prudence afin d’éviter de commettre le moindre impair et, peut-être, juste vous donner l’envie de le lire.

Mon avis :  il s’agit là d’un bon polar. Il aurait pu être « très bon », pour moi, si je n’avais percé à jour l’assassin très (trop) tôt dans le récit …

Je ne sais pas si cela est dû au fait que je sois une lectrice rompue à la lecture du polar ou si, pour le coup, Thilliez n’est pas parvenu à glisser assez discrètement son personnage dans l’histoire.

Pour autant, je n’ai pas eu envie de lâcher ce livre qui est tout en intrigue et dans lequel l’on se demande à tout bout de champ où cela va t-il bien nous mener ? Quel est le lien entre chaque meurtre ? Entre chaque personnage ?

Par ailleurs, les scènes sont décrites avec réalisme et autant de détails qui font plonger le lecteur dans l’horreur en compagnie de notre « héros », le commissaire Franck Sharko, lancé sur les traces d’un tueur en série comme il n’en n’a jamais traqué auparavant.

Sadisme, cruauté et violence sont de mises tout au long de ce récit : ÂMES SENSIBLES S’ABSTENIR !

Mon Oeil

Mygale – Th. Jonquet

JONQUET_MYGALE« Mygale » de Thierry Jonquet (1984 – nouv. édit. rev. 1999).

Il est difficile de résumer ce livre sans trop en dévoiler de cette intrigue on ne peut plus captivante.

Jonquet nous livre, ici, un récit absolument troublant, palpitant et parfaitement échafaudé pour nous amener au plus profond de l’âme humaine, dans son versant le plus obscur.

Nous allons suivre les histoires du jeune Vincent, tenu captif au fin fond d’une cave, et de son ravisseur qu’il rebaptise « Mygale ».

Puis, nous découvrirons Richard Lafargue, chirurgien esthétique de renom, et Ève, une magnifique jeune femme avec laquelle il entretient une histoire qui se nourrit d’une haine passionnée.

Et enfin, Alex, truand à la petite semaine, qui se retrouve en cavale suite à un hold-up qui a mal tourné, et qui s’est soldé par la mort d’un gendarme.

Trois trajectoires qui n’ont rien en commun  …

Mon avis : Un récit torturé, cru et intrigant dans une atmosphère pesante ! Ce petit roman noir est un OVNI ! De mon point de vue, c’est un chef d’œuvre du genre. Pour les amateurs du genre, je le conseille vivement !

Mon Oeil